top of page

La France de nouveau victime d'une cyber attaque de grande ampleur


On se rappelle de la cyberattaque touchant Viamedis et Almerys en France, impactant plus de 33 millions de personnes et leurs données personnelles en début d'année.


Il y a quelques jours, c'étaient les services en ligne des ministères de l'Économie, de la Culture, de la Transition écologique, les services du Premier ministre ou la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) qui ont été victimes d'une cyber attaque .


C'est maintenant France travail (anciennement pôle emploi, pouvant être comparé à guichet emploi au Canada) et Cap Emploi (qui accompagne les personnes en situation de handicap dans leur recherche d'emploi) qui ont été victimes d'une attaque massive.


Pas moins de 43 millions d'individus sont touchés par cette attaque, que ce soit des demandeurs d'emplois actuels ou ayant eu un compte Pôle emploi durant les 20 dernières années.


Les données obtenues par les hackers sont le nom et prénom, la date de naissance, le numéro de sécurité sociale, l’identifiant France Travail, les adresses mail et postale et les numéros de téléphone des personnes inscrite sur ces plateformes depuis 20 ans.


Cet incident a été rendu possible par l'usurpation d'identité de conseillers Cap emploi.


Comme l'indique le site gouvernemental cybermalveillance.gouv.fr, une plainte a été déposée par France Travail et une enquête a été diligentée par la Brigade de Lutte Contre la Cybercriminalité (BL2C) pour les infractions d’atteintes à des systèmes de traitement automatisé de données, collecte frauduleuse de données à caractère personnel et recel de bien provenant d’un délit.


Un lien permet à quiconque ayant été victime de cette attaque de déposer plainte directement ligne https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/lettre-plainte-suite-a-la-fuite-de-donnees-france-travail.


Ces attaques touchent la France, certes, mais le Canada et le Québec ne sont pas à l'abri de ce type de méfait. La GRC ainsi que Affaires mondiales Canada ont ainsi été victimes d'attaques considérables en début d'année également.


Nous rappelons sans cesse que les attaques cyber concernent chacun d'entre nous, individus comme entreprises. Cette attaque contre France Travail est un rappel sévère que la protection des données personnelles doit être une priorité absolue. Les organisations doivent investir dans des technologies avancées et adopter des politiques de cybersécurité strictes pour protéger les informations sensibles contre de telles menaces.




Komentarze


bottom of page